Les coûts des soins de santé en Suisse devraient augmenter bien au-dessus de l’inflation

Le coût de l’assurance maladie en Suisse devrait augmenter de 3% cette année et l’année prochaine, prévient Santésuisse, l’association faîtière des assureurs maladie. Ce chiffre est nettement supérieur à la hausse prévue des prix des biens de consommation de 0,9 % pour 2019.

Lundi, Santésuisse a exposé les principales raisons de l’augmentation attendue des polices d’assurance maladie. Il prévoit une augmentation de 6% des traitements de physiothérapie, la même augmentation de la demande de soins pour les personnes âgées et dans les maisons de retraite et 5% de diagnostics médicaux supplémentaires réalisés en laboratoire.

En outre, les assureurs s’attendent à ce que les coûts des traitements ambulatoires en milieu hospitalier augmentent dans la même proportion.

« Des contre-mesures efficaces » sont nécessaires pour faire face à ces coûts supplémentaires, a déclaré l’organisation d’assurance maladie. Et cela signifie que les gens doivent payer plus cher pour leur assurance. Une augmentation de 1% des polices d’assurance maladie obligatoire en 2017 n’est pas soutenable, selon Santésuisse.

L’organisme a une fois de plus soulevé la plainte en cours concernant le coût élevé des médicaments en Suisse. Les médicaments génériques causent un mal de tête particulier, étant deux fois plus chers dans l' »île des prix élevés » que sur les marchés comparables à l’étranger.

Le coût des médicaments en général devrait augmenter de 3 % au cours des deux prochaines années.

Santésuisse a demandé la mise en place d’un indice des prix de référence permettant de comparer les prix des médicaments en Suisse avec ceux d’autres pays. L’organisation espère que cela contribuera à alléger la charge que représente le paiement de prix exorbitants pour les médicaments en Suisse.