Swisscom maintient son objectif de couvrir 90% de la Suisse avec un réseau mobile 5G d’ici la fin de l’année malgré un déploiement plus lent que prévu. D’autres retards dus au refoulement de la communauté pourraient menacer la position de leader mobile de la Suisse, prévient l’entreprise.

Le plus grand opérateur de télécommunications de Suisse a profité de la publication de ses résultats semestriels jeudi pour mettre en garde contre de nouveaux revers dans le déploiement du réseau 5G.

« Si d’autres retards se produisent, nous courons le risque de ne plus être en mesure de faire face à l’énorme croissance des données », a déclaré Urs Schaeppi, CEO de Swisscom, dans un communiqué de presse – lien externe.

Il a ajouté que cela pourrait faire perdre à la Suisse sa position de leader dans le domaine des communications mobiles, car l’augmentation des volumes de données détériore les réseaux de téléphonie mobile.

  • En savoir plus sur le développement de la 5G en Suisse

Swisscom et les deux autres principaux fournisseurs, Salt et Sunrise, se sont heurtés à une forte résistance de la part de la communauté face au projet d’extension du réseau 5G. Une enquête a révélé que 54% des citoyens suisses pensent que la 5G pourrait être dommageable pour leur santé.

Les projets de construction d’antennes ont donné lieu à des pétitions et à des ingérences politiques, ce qui a entraîné certains changements dans les procédures d’autorisation. En mai, une manifestation organisée par le mouvement de base Stop5G a attiré environ 1’000 personnes à Berne.

Les fournisseurs de télécommunications ont rejeté les craintes en matière de santé et de sécurité, déclarant que l’impact est le même que celui de la 3G et de la 4G.

Swisscom a annoncé le lancement de réseaux 5G à la mi-avril. L’entreprise publique majoritaire a commencé à développer des réseaux 5G dans 110 communautés, mais au milieu de l’année, 58 villes seulement étaient opérationnelles.

Outre la Suisse, l’entreprise vise une couverture 5G à 90% en Italie d’ici 2026. Au cours du premier semestre, la société a investi 196 millions de francs dans les fréquences de téléphonie mobile pour le réseau 5G en Suisse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *